MAINTENANT, NOUS SAVONS QUE NOUS, NOUS, SOMMES TROMPÉES!

CE VACCIN ILS VONT L'IMPOSER A TOUT LE MONDE ; JE VEUX VOUS AVERTIR A  L'AVANCE : NE L'ACCEPTEZ PAS ! – MARANATHA. N. T'ATTENDONS

MAINTENANT, NOUS SAVONS QUE NOUS, NOUS, SOMMES TROMPÉES!

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) : Âmes au Purgatoire pour Irrévérence dans l’Eglise – 05 Décembre 2021

Lors de mes prières du matin, alors que je priais l’Angélus, l’Ange du Seigneur est apparu, et il m’a demandé de l’accompagner.

Il dit : « Viens avec moi au Purgatoire. Tu dois témoigner pour les Saintes Âmes, et tu dois aussi les aider et les consoler car elles ne peuvent plus s’aider elles-mêmes.

Soudain, nous sommes arrivés à cet endroit. C’était un bâtiment, comme une église, rempli de nombreuses âmes assises sur des bancs. Il y en avait tellement, aussi bien des hommes que des femmes, et de jeunes enfants, tous très mal vêtus de vêtements ternes, très en désordre.

Tous les bancs étaient disposés de manière désordonnée et orientés dans toutes les directions, contrairement à ici sur terre. Certaines personnes étaient assises l’une en face de l’autre et séparées des autres. Tandis que d’autres faisaient face à des directions différentes, certaines vers la porte d’entrée et d’autres vers l’avant. Tout était désorganisé dans cet endroit.

Les âmes semblaient se déplacer. Elles étaient agitées, et certaines mangeaient et grignotaient quelque chose comme des collations, se comportant très étrangement. Au cours de leur vie sur terre, c’est ainsi qu’elles se sont comportées à l’église, et maintenant elles doivent faire leur pénitence ici, en répétant, encore et encore, les actions pécheresses qu’elles ont commises de leur vivant.

J’ai demandé à l’une des âmes : « Qu’attendez-vous ? Attendez-vous la célébration de la Sainte Messe ? Mais où est le prêtre ? »

« Nous attendons la Sainte Communion, mais les prêtres sont à l’étage », répondit l’âme.

Je me suis dit : « La Sainte Communion ne viendra pas ; elles ne peuvent pas La recevoir au Purgatoire. »

En regardant autour de moi, j’ai remarqué une petite volée d’escaliers menant à un étage surélevé dans le même bâtiment. Là encore, il y avait beaucoup d’âmes. Puis, j’ai vu des hommes sortir d’une pièce.

Les âmes m’ont dit : « Ce sont des prêtres. »

Il y avait six prêtres parmi ces gens. Ils étaient tous vêtus de vêtements ordinaires, car ils étaient dépouillés de leurs vêtements sacerdotaux. J’ai reconnu l’un des prêtres dès qu’il sortit de la pièce.

J’ai dit à l’ange : « Je connais ce Père. Il était dans mon église. »

Je continuais à observer autour de moi quand soudain, au moins six dames sont apparues à l’arrière de ce bâtiment, toutes debout dans une allée. Elles avaient l’air assez jeune et étaient tout de noir vêtues de robes sans manches, avec des volants sur les épaules. Je me suis approchée d’elles et j’ai dit : « Pourquoi êtes-vous habillées différemment des autres ici ? »

Elles ont répondu : « Pendant de très nombreuses années, nous avons aidé dans les églises, faisant de bonnes choses. Nous étions ministres de l’Eucharistie et nous aidions à de nombreuses autres tâches qui devaient être accomplies dans l’église. Nous pensions faire de bonnes choses et nous étions très fières d’être ministres de l’Eucharistie.

« Maintenant, nous savons que nous nous sommes trompées. Les prêtres et les évêques ne nous ont pas dit que tout cela était faux. Au lieu de cela, ils nous ont encouragées, nous disant que tout allait bien. Maintenant que nous sommes ici, nous savons que nous n’aurions jamais dû toucher à la Sainte Eucharistie. Maintenant, nous sommes sévèrement punies, c’est pourquoi nous portons du noir. Nous avons beaucoup offensé Dieu, très profondément. C’est un si grand sacrilège à l’encontre de notre Seigneur que de Le tenir. Nous ne savons pas combien de temps nous resterons ici.

J’ai dit: «Oui, c’est un grand sacrilège à l’encontre de notre Seigneur. Personne ne doit toucher l’Eucharistie, seulement les mains consacrées des prêtres et des évêques. C’est ce que notre Seigneur m’avait dit.

Puis je suis partie avec l’ange.

Seigneur Jésus, aie pitié de ces âmes.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s