MES PRÊTRES « OUVREZ LES YEUX, SUIVEZ-MOI  et  NON VOS PROPRES IDÉES », REVENEZ A MOI DANS LA PURETÉ DE MA DOCTRINE : CELLE QUI NE CHANGE PAS ET QUI NE PEUT CHANGER !

MES PRÊTRES « OUVREZ LES YEUX, SUIVEZ-MOI  et NON VOS PROPRES IDÉES », REVENEZ A MOI DANS LA PURETÉ DE MA DOCTRINE : CELLE QUI NE CHANGE PAS ET QUI NE PEUT CHANGER !

( Lettre de JÉSUS donnée pour SES Prêtres à Sœur BEGHE : Les 4 et 5 novembre 2022 )


A MES PRÊTRES !


Mes frères,

Je suis Dieu, le Maître de Ma création et Je la régis comme un tout bien-aimé et
respectable. J’ai le plus grand respect pour Ma création, Je lui veux tout le bien possible et rien que le bien. Les hommes qui M’aiment Me sont infiniment chers et ceux qui ne Me connaissent pas par ignorance ou par méconnaissance, J’essaye de les attirer à Moi autant que Je le peux.

S’ils se convertissent, ils viennent à Mon troupeau et Je les y accueille en bon Ami, en Conseiller, en Maître et en Guide. Ceux qui n’ont jamais quitté Mon troupeau les y accueillent aussi et la famille s’agrandit d’autant.

Les hommes de Ma suite Me sont très chers, ce sont Mes prêtres qui M’aident dans la conduite de Mon troupeau. Malheureusement Mon troupeau se réduit et, de même, Mes aides et Mes représentants se réduisent aussi. Quand Mes aides se raréfient, Mon troupeau s’amenuise, et si Mon troupeau est plus petit, J’y trouve moins de bénévoles prêts à se réserver : Pour entrer à Mon service ecclésiastique.

C’est ainsi que le nombre actuel de Mes bons prêtres est petit tandis que de nombreux autres prêtres se croient sur le bon chemin alors qu’ils ne le sont pas. Ils vont par-ci par-là, entraînant avec eux une partie de Mon troupeau, mais les terres sur lesquelles ils mènent Mes brebis sont arides et de qualité médiocre ou même déficiente. Mes brebis n’ont pas le choix, elles ont confiance mais elles sont malmenées.

Mes prêtres, ouvrez les yeux, suivez-Moi et non vos propres idées, revenez à Moi dans la pureté de Ma doctrine, celle qui ne change pas et qui ne peut changer.

Mes prêtres, venez à Mes pieds, Je suis mort pour vous et pour les fidèles qui se confient à vous, ils attendent de vous la vérité, l’exemple et la foi. Vous avez charge d’âmes mais vers où les menez-vous ?

Avez-vous songé à votre très grave responsabilité si vous ne récupérez pas Mes brebis, si vous les détachez de Mon troupeau, si vous les emmenez sur des sentiers de perdition ?

« Mais non, mais non », répondrez-vous mais avez-vous raison de répondre ainsi ?

Mes frères, c’est à vous que Je M’adresse ici, venez à Moi avec docilité, avec ferveur et
avec détermination : Vous êtes Mes serviteurs avant d’être ceux de votre hiérarchie, car si votre hiérarchie marche vers la perdition, il ne vous appartient pas de l’y suivre.

Mes très chers prêtres, Mes fidèles, voici 2000 ans que Je guide Mon Eglise et Je n’ai pas failli : Je la conduis sans détours et si Mes représentants se détournent de Ma trajectoire, comme beaucoup l’ont fait depuis le Concile Vatican II, que ceux qui l’ont compris ne les suivent plus.

Ma Voie est celle de toujours, Ma Vérité est celle de tous les conciles qui ont précédé le dernier.

Ce dernier concile a changé la foi, il a changé le culte, il a changé la doctrine et il a changé les mentalités. L’esprit de foi est devenu rare parmi vous, vous réagissez en hommes alors que J’attends de vous que vous réagissiez avec un esprit de foi.

Qu’est-ce que l’esprit de foi ?

C’est tout soumettre au jugement de Dieu, c’est réagir comme le ferait le Seigneur Jésus-Christ. N’ai-Je pas dit à Pierre qui refusait l’idée de Ma future Passion : « Passe derrière Moi, Satan, tu Me fais obstacle car tes pensées ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes » (Mt 16, 13)

Oui, Mes frères, Je reproche à beaucoup d’entre vous de vous comporter comme des
hommes et non comme des serviteurs de Dieu. Trop de prêtres M’ont été infidèles, d’autres ont reculé devant la Croix tandis que d’autres, le petit nombre, Me sont demeurés fidèles.

Chers frères, Je vous le demande, suivez-Moi, ne suivez pas les mauvais bergers de Mon
troupeau. Vous êtes Miens, c’est Moi qui vous ai appelés et vous êtes venus pour M’obéir ; vous êtes entrés dans la Sainte Eglise catholique et romaine mais qu’avez-vous fait ?

Vous êtes entrés dans la mouvance des représentants qui ont trahi Ma doctrine, qui ont suivi les meneurs d’une pensée qui n’est pas la Pensée de Dieu et ceux-ci ont causé un bouleversement considérable dans la pratique religieuse.

La Sainte Messe catholique a été répudiée, les sacrements ont été banalisés, les rites ont été revus et simplifiés, les vêtements sacerdotaux ont été réduits et la soutane évacuée ; le respect dû aux sacramentaux revu à la baisse et enfin, les laïcs élevés à des fonctions liturgiques pour lesquelles ils n’ont ni la compétence ni l’onction.

La Sainte Eglise catholique et romaine est meurtrie et de même que Moi, votre Seigneur et Maître, J’ai été blessé, meurtri et condamné à mort pour être crucifié et traité comme un brigand, ainsi elle est meurtrie et ses fidèles expulsés.

La Sainte Eglise aujourd’hui est dans les mains de ceux qui la détruisent et qui veulent la fin de ces bastions de fidèles qui ne désirent pas Sa destruction. Je n’accepterai plus longtemps cet état de fait et Je ressusciterai Mon Epouse en lui redonnant le lustre auquel elle a droit.

Mes frères, Mes prêtres, vous qui avez la charge de Mes fidèles, vous qui désirez Me rester fidèles, entrez dans le combat de la foi, entrez dans les rangs de ceux qui Me sont ouvertement fidèles, renforcez leurs rangs en venant vous ranger à Mes côtés dans ce combat eschatologique qui rétablira Ma Vérité et Ma Loi sur la terre. Je vous veux avec Moi ouvertement, courageusement et sans retenue. Vous êtes Miens et votre place est à Mes côtés, devant Mes fidèles, travaillant inlassablement à les conduire sur le chemin qui mène à la Vie.

Vous êtes Miens et J’ai besoin de vous parce que Je vous ai choisis, parce que Je vous aime et parce que Dieu vous veut avec Lui, non contre Lui.
Que la Volonté divine soit faite sur la terre comme au Ciel ; ainsi soit-il.
Votre divin Maître et Ami !

( Source

Publicité