LA COLÈRE DE DIEU EST ACTUELLE  : A ROME ON VÉNÈRE LA PACHAMAMA. LA CRÈCHE DE NOËL SUR LA PLACE SAINT PIERRE N’EST PLUS CE QU’ELLE DEVRAIT ÊTRE , LA COUPE EST PLEINE MAIS JE PROTÉGERAI LES MIENS !

Peut être une image de 2 personnes, personnes debout et plein air

LA COLÈRE DE DIEU EST ACTUELLE  : A ROME ON VÉNÈRE LA PACHAMAMA. LA CRÈCHE DE NOËL SUR LA PLACE SAINT PIERRE N’EST PLUS CE QU’ELLE DEVRAIT ÊTRE , LA COUPE EST PLEINE MAIS JE PROTÉGERAI LES MIENS !

( VOIR LA PHOTO plus haut : DE LA CRÈCHE DE NOËL 2021, SUR LA PLACE SAINT PIERRE )

( Un enseignement de Jésus donné à Sœur BEGHE Mardi 21 décembre 2021 )

Quand le monde sera dans le désarroi parce que la guerre aura éclaté, Je ne vous laisserai pas seuls. La guerre a été un fait de l’humanité pécheresse et les hommes se battent pour défendre leurs intérêts. Certains se battent pour dominer, d’autres pour accaparer, d’autres pour se défendre, eux-mêmes ou leurs biens. Quand une guerre est déclarée entre des pays, les combattants sont en première ligne bien qu’aujourd’hui la guerre des airs est redoutable et les civils sont touchés autant que les combattants.

Quand la guerre commencera, ne vous troublez pas, n’ayez pas peur parce que la peur est une mauvaise conseillère. Gardez votre sang-froid, ne vous laissez pas aller à la peur, elle est vraiment mauvaise conseillère. Il ne faut pas vous laisser envahir par l’angoisse, non, il ne le faut pas. Vous resterez dans votre état habituel et vous continuerez votre vie quotidienne comme si de rien n’était. Et lorsque les événements perturberont votre vie quotidienne, faites le mieux que vous pourrez mais toujours avec la confiance imperturbable en votre Dieu, et Père, et divin Sauveur.

Je ne vous laisserai pas dans l’incertitude si vous Me priez et que votre confiance est solide. Quand une difficulté se manifeste, Je sais la résoudre et vous ne devez pas vouloir Me devancer. Je ferai toujours comme il faut et si vous imaginez que Je vous laisse seuls parce que votre confiance en Moi est déficiente, vous serez dans l’erreur.

Je sauve et J’appelle à Moi mais quoi que Je décide, Je ne suis pas – non jamais – pris de court. C’est pourquoi, Mes enfants, prenez chaque jour comme il vient, priez et vivez en Ma présence à toute heure du jour et de la nuit.

Soyez bons entre vous, prenez soin de votre prochain qui a peut-être moins de grâces que vous parce qu’il ne les demande pas, peut-être même ne sait-il pas les demander. Je serai auprès de vous et la terre, malgré le démon, M’appartient ! Je le laisse faire le mal à cause de la liberté que J’ai inscrite en toute créature, mais le temps est proche où le mal étant accompli, Je reprendrai les rênes et referai toute chose nouvelle.

La Sainte Eglise de Dieu est, elle aussi, très abîmée en ses représentants mais vous ne devez pas vous en émouvoir. C’est triste, oui, c’est très triste qu’elle aussi soit en péril et ils sont très peu nombreux ceux qui gardent la voie droite.

J’ai besoin de Mes serviteurs pour guider Mon troupeau, Je les ai appelés à Mon service pour cela mais il y en a tant qui prennent leur position comme une fonction et non comme un devoir.

J’ai nommé Pierre le chef de Mon Eglise naissante et il assuma le mieux possible sa charge. Il offrit sa vie lorsque le temps de l’immolation sonna et il est près de Moi au Ciel comme il fut avec entrain auprès de Moi sur la terre. Les autres apôtres Me servirent aussi sans compter ni leurs efforts ni leur vie et, eux aussi, sont auprès de Moi au Ciel.

C’est à cette place que Je souhaiterais réunir tous Mes serviteurs mais, comme dit à Garabandal, le 18 juin 1965 : « Auparavant la Coupe (de la divine Colère) se remplissait, maintenant elle déborde. Les cardinaux, évêques et prêtres marchent nombreux sur le domaine de la perdition et entraînent avec eux beaucoup d’âmes. A l’Eucharistie, on donne sans cesse moins d’importance. Vous devez faire les efforts nécessaires pour éviter la Colère de Dieu qui pèse sur vous. 

Mes enfants, réalisez que vous vous trouvez en 2021, soit 56 ans plus tard, et que voyez-vous ? Une situation mondiale de péchés, de corruption, d’apostasie et de régression morale irrecevable ! La Colère de Dieu est déclarée et la terre n’y échappera pas. Depuis tant d’années, depuis bientôt 200 ans, Je préviens, J’appelle Mes enfants à la conversion et malgré Mes appels, les hommes d’église continuent à entraîner Mes enfants en enfer. Ils ne leur enseignent plus la pénitence, la piété, le respect pour la Sainte Eucharistie, l’humilité, le recueillement.

Et Moi, votre Mère, Mère de Dieu et de Miséricorde, j’ai sonné le glas mais mes fils prêtres ne M’écoutent pas. Ils ont admis l’esprit du concile Vatican II, un esprit nouveau qui tournait le dos à l’esprit bimillénaire de la Sainte Eglise catholique, ils ont changé l’esprit catholique sous prétexte de s’ouvrir au monde, alors que le monde hait mon Fils.

Ce concile s’est proposé l’aggiornamento de l’Eglise, c’est-à-dire son adaptation au monde moderne, à son libéralisme afin d’ « aplanir la voie menant à l’unité du genre humain » (Jean XXIII, 11.10.1962). Si des parents, au lieu d’éduquer leurs enfants, se mettent à les suivre, ceux-ci seront non éduqués. Or c’est ainsi qu’ont agi les représentants de la sainte Eglise : ils ont voulu adapter l’Eglise aux erreurs du monde au lieu d’élever le monde, ou plutôt ceux qui les écoutent, à Dieu.

N’ai-Je pas dit (Jn 15, 18-19) : « Si le monde vous hait, sachez qu’ils M’ont haï avant vous (…) mais parce que vous n’êtes pas du monde (…) le monde vous hait. »

L’esprit du concile qui s’est tourné vers le monde, pour être aimé du monde et essayer d’unir le genre humain au détriment de l’unique Vérité, s’est fourvoyé et, à Garabandal, Ma Mère a dit que les cardinaux, les évêques et les prêtres étaient nombreux à marcher sur le chemin de la perdition, entraînant avec eux beaucoup d’âmes.

Mon Fils, le Seigneur Jésus, veut par Ses paroles vous attirer à Lui dans la Vérité, dans la sainteté et dans la confiance sur l’unique voie, dans l’unique Vérité parce qu’Il est l’unique Vie. Or Il a prêché le renoncement, Il n’a pas prêché l’égalité des religions, Il a prêché la souveraineté de votre Père céleste.

Je suis le Sauveur, Dieu, Fils divin de Ma Mère immaculée et elle a parlé de nombreuses fois sur la terre pour amener Ses enfants à la raison, à l’Amour divin, à la Vérité. Mais elle n’a pas été entendue : à La Salette, sa messagère a beaucoup souffert pour faire entendre sa voix ; à Fatima, les enfants ont parlé mais la sainte Eglise par ses représentants a étouffé leurs voix.

Qui tient compte encore aujourd’hui de ses demandes ?

Elle est encore apparue dans de nombreux lieux de la terre et, enfin, à Garabandal, en plein concile, mais qui en la Sainte Eglise a pris en compte ses exhortations ?

Oui, la Colère de Dieu est actuelle car toutes les mises en garde du Ciel ont été vaines. Et maintenant à Rome, on vénère la Pachamama, la crèche de Noël sur la place Saint-Pierre n’est plus ce qu’elle devrait être.

Je ne puis plus surseoir, la coupe est pleine mais Je protègerai les Miens, eux qui gardent la foi des anciens jours, la foi de leurs pères, la foi de la sainte Eglise qui ne change pas.

Je vous bénis Mes enfants, Je vous aime et Je vous presse contre Mon divin Cœur.

( Source : https://srbeghe.blog/2021/12/21/la_coupe_est_pleine/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s